LE CHANTIER DU MOIS : Soutènement et pieux pour la construction d’une résidence au Haillan

Dans le cadre de la construction d’une résidence de 4 bâtiments mitoyens (R+2), les équipes de SOLTECHNIC ont travaillé sur un chantier situé dans la commune du Haillan (Gironde – 33).

Les travaux ont comporté 2 interventions successives :

La confection d’une paroi de soutènement et la réalisation des fondations des futurs bâtiments.

Paroi de soutènement

Le niveau de base de la construction étant situé nettement en dessous du terrain naturel, la confection d’un blindage des terres s’est avérée nécessaire.

SOLTECHNIC a exécuté cette protection sous la forme d’une paroi parisienne auto-stable porteuse. Elle fut réalisée à l’aide de pieux de 620 de diamètre armés de cages d’armatures toute hauteur et espacés tous les 1.50 mètres. Le « remplissage » ou écran entre les pieux fut mis en œuvre par passes à l’aide d’un voile en béton projeté continu. 

Pour réaliser la paroi de soutènement, les étapes furent les suivantes :

- Phase 1 : Réalisation des pieux armés depuis la plateforme de travail.

- Phase 2 : Pré terrassement et réalisation de la poutre de couronnement en béton armé sous le niveau du plancher bas rez-de-chaussée (réalisés par une entreprise externe de Gros œuvre).

- Phase 3 : Terrassement par passes horizontales et réalisation de la 1ère passe de béton projeté armé

- Phase 4 : Terrassement par passes horizontales au niveau FFT et réalisation de la 2ème passe de béton projeté armé

Une poutre de couronnement placée en tête de paroi a permis de répartir les efforts de la poussée des terres tout le long de la paroi parisienne, de lui conférer une plus grande rigidité ainsi que de répartir sur les pieux les charges verticales apportées par le futur projet.

Fondations

SOLTECHNIC a également réalisé les fondations des futurs bâtiments à l’aide de pieux forés à la tarière creuse. Ils ont été recepés avec le procédé RECEPIEUX. Ce système permet à l’entreprise de fondation spéciale d’effectuer un recépage des pieux à des profondeurs importantes (supérieures à 2 mètres). L’utilisation d’un marteau piqueur ou d’un brise-roche hydraulique est alors évitée.

Depuis la plateforme haute, les équipes ont opéré de la manière suivante :

 

- Le forage a été réalisé à l’aide d’une tarière à axe creux (tarière creuse). Il se fait par rotation en étant « vissé » dans le sol.

 

- Le bétonnage est ensuite effectué à l’aide d’une pompe à béton. On va alors simultanément extraire la tarière du sol tout en injectant le béton nécessaire par l’axe creux de cette dernière prenant ainsi la place du sol extrait.

 

- Le procédé recepieux utilisé pour ce chantier est composé d’un kit (tube + éclateur à géométrie spécifique) positionné dans le béton à l’altitude désirée. Après quelques jours, l’ajout d’un additif (un agent expansif) produit une pression progressive verticale. Une fissure (sans risque de micro fissure) parfaitement horizontale et propre vient séparer la tête du bloc à éliminer du reste de la fondation. Cette technique a l’avantage de s’appliquer en toutes circonstances, permet un gain de temps et plus de sécurité.